Quels critères prendre en compte pour accepter une offre d’achat ?

Publié le : 21 juin 20224 mins de lecture

Une fois votre bien mis en vente, il peut déclencher un coup de cœur pour d’autres foyers. Aussi, les potentiels acquéreurs vont vous faire parvenir une offre d’achat. Il s’agit en quelque sorte d’une promesse d’achat dans le but de réserver le bien. Mais qu’est-ce vraiment qu’une offre d’achat ? Quels critères prendre en considération avant de l’accepter ? Explications.

Qu’est-ce qu’une offre d’achat ?

Suite à la mise en vente d’un bien immobilier, le potentiel acquéreur peut – grâce à une offre d’achat – réserver le bien en question. En d’autres termes, il s’agit d’une promesse d’achat, un engagement de la part de l’acheteur d’acquérir le bien mis en vente. Cette offre ne signifie pas la conclusion de la vente entre les deux parties. En effet, seule l’acceptation de l’offre par le vendeur conduit à la signature du compromis de vente.

Pour être valide, l’offre d’achat doit présenter les éléments suivants :

  • Information sur les deux parties (identités) ;
  • Désignation du bien (détails sur le bien immobilier et ses caractéristiques) ;
  • Date de l’offre ;
  • Prix proposé par l’acheteur (égal ou inférieur à celui demandé par le vendeur) ;
  • Durée de validité de l’offre (environ 1 à 2 semaines) ;
  • Conditions suspensives (si offre conditionnée par la réalisation de certaines conditions comme l’obtention de prêt).

Quels critères prendre en compte pour accepter une offre d’achat ?

Avant d’accepter une offre d’achat, il convient de prendre en considération divers critères qui peuvent être la garantie d’un vente parfaite.

  • L’étude du plan de financement de l’acquéreur

Pour vous assurer de la capacité de l’acheteur à acquérir le bien immobilier dans les meilleures conditions, il est impératif d’étudier son dossier de financement, attestant de la faisabilité de son financement. Et pour cause, un plan de financement bien structuré permet d’éviter des déconvenues au moment de la signature du contrat de vente. En effet, cela assure que l’acheteur peut se permettre d’acquérir le bien.

  • La motivation de l’acheteur

Afin de déterminer la fiabilité d’une offre par rapport à une autre, vérifier la motivation d’un acheteur est nécessaire. En effet, avoir des détails sur son projet permet de se projeter aisément sur les alternatives qui s’offrent à vous.

  • L’offre proposée par l’acheteur

Le prix du bien proposé par l’éventuel acquéreur dans son offre pèse sur la balance lors du choix du potentiel acheteur.

Les options suite à une offre d’achat

Avec l’offre d’achat, c’est l’acheteur qui s’engage. Pour aboutir à un compromis de vente, l’offre doit être acceptée par le propriétaire vendeur du bien.

Toutefois, trois possibilités s’offrent au vendeur suite une l’offre d’achat, à savoir :

  • Accepter l’offre proposée ;
  • Rejeter l’offre, ce qui met fin à toute négociation de vente ;
  • Faire une contre-proposition (à accepter ou à refuser par l’acheteur).

À noter que le cas de non-retour du vendeur dans le délai de validité de l’offre équivaut à un refus.

Plan du site